La Blockchain et ses différentes applications, du cadastre au notariat, au contrôle d’origine des diamants importés d’Afrique, au sujet le plus à la mode dans le monde de l’industrie financière aujourd’hui… Autant d’applications théoriques et pratiques qui rendent le sujet pour le moindre très passionnant.

On a décidé de dédier le premier article de ce blog à une initiative récente en Europe de l’ouest, la – Digital Trade Chain – le nom d’un produit qui est devenu le nom d’une plateforme destinée à faciliter le commerce international pour les PME et les ETI Européennes.

Le 16 janvier 2017, sept grandes banques Européennes (Deutsche Bank, HSBC, KBC, Natixis, Rabobank, Société Générale et UniCredit) ont communiqué sur leur engagements à participer au développement et à la commercialisation de cette nouvelle offre basée sur la puissance de la technologie Distributed Ledger.

Cette innovation, dont la Belge KBC est à l’origine, qui a été testée en mode Proof of Concept et a été primé par l’EFMA / Accenture Innovation en Octobre 2016, a comme but de sécuriser les transaction commerciales passées en mode open accountnon sécurisées par les instruments classiques du Trade Finance -.

Ce nouveau produit simplifiera le traitement administratif en permettant au clients de gérer, suivre et sécuriser leurs transactions domestiques et internationales en open account sur la plateforme digitale DTC, et permet d’accélérer le cycle de vie de la transaction depuis la commande jusqu’au règlement et de diminuer substantiellement les échanges papier.

Après plusieurs initiatives dans le passé visant à digitaliser la partie opérationnelle de la chaîne de valeur des opérations documentaires, qui ont eu du mal à susciter l’engouement des parties prenantes du marché tel le BPO ou les eUCP, cette initiative est la bonne ?

Visualiser la vidéo de présentation sur Youtube : Digital Trade Chain by KBC

Consulter le communiqué de presse (en Français) : Digital Trade Chain Memorandum of Understanding Release